Altered Carbon - saison 2 [décryptage]

16/4/2020


Il aura fallu deux ans à Netflix pour donner une suite à Altered Carbon, son ambitieuse série de science-fiction. Si la première saison avait été lancé en grande pompe, le relatif échec de cette dernière est très certainement la cause de la communication plus sobre autour de cette seconde fournée. Et si la série à changé son acteur principal sans qu'il n'y ait là rien à redire (l'univers de la série permet cette facilité scénaristique), pour le reste c'est du pareil au même. Le même constat qu'il y a deux ans s'impose donc : que cette série est belle mais qu'elle est compliquée à comprendre !

altered_carbon_saison_2


DE QUOI ÇA PARLE ?

Trente années se sont passées depuis la fin de la saison 1. Après avoir été uploadé dans une nouvelle enveloppe, Takeshi Kovacs (Anthony Mackie) part à la recherche de Quellcrist Falconer (Renée Elise Goldsberry), son amour perdu. Cette recherche va le mener sur Harlan, sa planète natale, où il va devoir œuvrer à mettre à mal un gigantesque complot menaçant la planète.

altered_carbon_saison_2


DE L'ACTION À REVENDRE

Cette deuxième saison défouraille tout autant que la première et les scènes d'action sont légion, et c'est là, avec l'univers cyberpunk de toute beauté développé par Laeta Kalogridis, son principal atout. L'atmosphère lugubre et moite de la première saison est toujours là, pour le plus grand plaisir de nos pupilles, et Anthony Mackie souffre parfaitement la comparaison avec Joel Kinnaman, voire dépasse ce dernier.

altered_carbon_saison_2


VOUS AVEZ DIT ABSTRUS ?

Pour le reste, il faut toujours être accroché pour suivre l'intrigue et ne pas décrocher, tant le scénario est abstrus – un tantinet moins que dans la première saison, je vous l'accorde, mais tout de même ! Et cela empêche d'apprécier comme il se doit la série. On est hyper-concentré pour ne rien perdre des enjeux du scénario et au final, comme on ne comprends pas tout malgré cela, il en ressort une série tout juste moyenne.

altered_carbon_saison_2

EN RÉSUMÉ

Toujours aussi cabalistique, cette seconde saison de Altered Carbon à les mêmes qualités (effets spéciaux et univers au top) et les mêmes défauts (le scénario abstrus) que la première.


A LIRE AUSSI SUR LITTÉRATURE & CULTURE

altered_carbon_saison_1
ozark_saison_3
you_saison_2