American Horror Story - saison 7 [décryptage]

21/8/2019


Pour sa septième saison, American Horror Story, l'anthologie horrifique de Ryan Murphy, s'attaque au traumatisme causé par l'élection de Donald Trump. Cult (le sous-titre de cette saison) dresse donc le portrait satirique et sanglant d'un pays où la peur a pris le pouvoir et, pour l'occasion, renoue avec les meilleurs saisons de la série – chose que l'on n'osait plus espérer.

American Horror Story : Cult


DE QUOI ÇA PARLE ?

Ally (Sarah Paulson), Ivy (Alison Pill) et Oz (Cooper Dodson), leur fils, habitent à Brookfield Heights, dans un quartier résidentiel typique des États-Unis. La famille vit paisiblement, tenant un restaurant apprécié. Néanmoins, la vie n'a pas toujours été si tranquille pour Ally qui a dû surpasser sa coulrophobie, sa trypophobie et son hématophobie grâce à l'aide de sa femme et de son psychothérapeute, le docteur Rudy Vincent (Cheyenne Jackson). Ses peurs refont cependant soudainement surface lorsque Donald Trump est élu président des États-Unis.

En parallèle, Kai Anderson (Evan Peters), un mystérieux homme aux cheveux bleus, forme une secte composée d'individus souhaitant changer le système politique américain. Ils utilisent les peurs de chacun afin d'effrayer la ville et d'inciter les citoyens à voter pour Kai, lui permettant ainsi d'être élu au conseil municipal.

Persuadée qu'on aspire à faire du mal à sa famille, bien qu'Ivy pense qu'elle est en plein épisode psychotique, Ally se verra prendre des mesures drastiques pour protéger ceux qu'elle aime, au péril de tout ce à quoi elle croit...

American Horror Story : Cult


UNE PEUR ANCRÉE DANS LE RÉEL

Depuis sa création, American Horror Story revisite les classiques du genre horrifique mais n'avait encore jamais proposé un synopsis dénué de tout paranormal. C'est désormais chose faite avec Cult qui parle simplement de l'amérique de Trump, jouant avec les causes et les conséquences de l'élection de 2016 et recourant à l'épouvante et à la satire pour dépeindre un pays gouverné par la peur.

American Horror Story : Cult


PREMIÈRE SÉRIE ANTI-TRUMP

Loin des décors baroques des saisons précédentes, c'est donc dans un univers réaliste que se tisse la toile horrifique de ce nouveau chapitre de American Horror Story. Ryan Murphy nous projette dans l'amérique de Trump et positionne son récit comme une véritable diatribe contre la politique de l'actuel président des États-Unis. Et c'est bien cet ancrange dans la réalité qui fait de cette septième saison l'une des plus flippantes de l'anthologie !

American Horror Story : Cult

EN RÉSUMÉ

Cult est l'un des tous meilleurs chapitres de American Horror Story, un chapitre qui redresse la barre après une saison décevante (Freak Show) et deux saisons en demi-teinte (Hotel et Roanoke).


A LIRE AUSSI SUR LITTÉRATURE & CULTURE