Cardinal - saison 2 [décryptage]

25/4/2018



Après le succès de la première saison en 2017, la série policière canadienne Cardinal est de retour pour une nouvelle enquête en ce début d’année. Et pour cette deuxième saison, les scénaristes ont décidé de délaisser le froid hivernal pour situer l’intrigue au cœur de l’été canadien, durant la « saison des mouches noires », comme le titre original (Black Fly Season) du roman de Giles Blunt dont ces six nouveaux épisodes sont l’adaptation le laisse entendre – roman que les lecteurs français ont pu lire sous le titre Surgie de nulle part, la mouche noire étant un insecte absent de nos contrées. Quoiqu’il en soit, si les six épisodes de cette nouvelle saison se regardent sans déplaisir, on regrettera le fait qu’ils ne sont malheureusement pas à la hauteur de leurs prédécesseurs.

Cardinal saison 2


DE QUOI ÇA PARLE ?

Une jeune femme est retrouvée inconsciente dans les bois, une balle logée dans le crâne. Si la victime a miraculeusement survécu à son funeste sort, il se trouve qu’elle a par contre perdu la mémoire, ne se souvenant même plus de son nom. L’affaire est confiée au détective John Cardinal (Billy Campbell) et à la recrue aux enquêtes Lise Delorme (Karine Vanasse) qui vont rapidement faire le lien entre la jeune amnésique et une série de meurtres perpétrés dans la ville. Leurs investigations vont les mener sur la trace d’un assassin aux méthodes singulières.

Cardinal saison 2


AMBIANCE NOIRE

John Cardinal est un personnage complexe et taciturne qui doit faire face à la profonde dépression qui ronge sa femme, tout en menant de front son enquête. Sa difficulté à concilier vie privée et vie professionnelle est l’un des ressorts de cette seconde saison qui navigue dans les vicissitudes de son personnage principal ; l’ambiance est donc à l’avenant de la psychologie du policier, noire. Le budget conséquent alloué à la production (on parle de deux millions de dollars par épisode) permet de retranscrire parfaitement à l’écran ce climat morbide et sinistre. La réalisation est soignée et les nombreux plans aériens visuellement somptueux sont là pour le prouver.

Cardinal saison 2


PAS AU NIVEAU DE LA PREMIÈRE SAISON

Si la première saison de Cardinal s’était révélée être une bonne surprise, ce deuxième volet se trouve être un poil plus poussif. Sans démériter pour autant, l’intrigue est moins prenante et certains rebondissements un poil tirés par les cheveux. Malgré tout, les personnages sont forts et la psychologie des principaux protagonistes fouillée.

Cardinal saison 2

EN RÉSUMÉ

Si les six épisodes qui composent cette deuxième saison de Cardinal se regardent sans déplaisir, il faut malgré tout avouer que l’ensemble manque cruellement de tranchant.


A LIRE AUSSI SUR LITTÉRATURE & CULTURE