Christophe Bataille – La Brûlure [critique]

4/3/2021

Si La Brûlure est le onzième roman de Christophe Bataille, c’est le premier de ses ouvrages que je lis. Pour être honnête, je n’avais jamais entendu parler de cet auteur avant que Jérôme Garcin recommande La Brûlure dans un numéro récent du Masque et la plume. Et si je n’ai pas été autant emballé que le journaliste par ce roman qu’il couvre de louanges, je dois bien reconnaître malgré tout qu’il est très agréable à lire.


En cette fin d’été, un homme grimpe à trente mètres dans un hêtre qui domine la campagne. Il est élagueur, puissant et concentré. Là-haut, il observe les plaines, la tour de la cathédrale, son enfance aussi. Mais un ennemi l’attend, qu’il n’avait jamais rencontré : des frelons par milliers, nouveaux venus en cette saison interminable. Dans sa descente vers la terre où l’attend son équipe, terrifiée, il est piqué plus de cent fois et tombe dans la douleur – quatrième de couverture.


NID DE FRELONS ASIATIQUES

Lire La Brûlure ne vous prendra pas plus d’une heure tant le roman de Christophe Bataille est concis. Phrases courtes comme autant de directs assénés au visage du lecteur et chapitres tout aussi courts – quelques pages et parfois même quelques phrases seulement –, l’auteur Versaillais ne s’encombre pas de fanfreluches et déroule son récit à une vitesse qui rendrait à coup sûr jaloux Flash. Tout cela non sans talent et non sans susciter du plaisir chez son lecteur.

A LIRE AUSSI SUR LITTÉRATURE & CULTURE

un_diner_a_montreal
vaincre_a_rome
mrs_caliban
la_brulure
Christophe Bataille
La Brûlure
13/1/2021 – Grasset
160 pages

À Propos de l'auteur

Écrivain peu connu du grand public, Christophe Bataille est pourtant l'auteur de onze romans.

christophe_bataille