Clovis Goux - Chère Jodie [critique]

22/4/2020

Après La Disparition de Karen Carpenter, Clovis Goux nous livre un nouveau roman s'appuyant sur une histoire tragique de l'Amérique. Et après nous avoir raconté l'histoire dramatique de la chanteuse des Carpenters, il s'intéresse aujourd'hui à celle de John Hinckley, un déséquilibré mental qui était fou de Jodie Foster. Et Chère Jodie – c'est le titre de ce second roman –, s'avère être un ouvrage fort intéressant.


Le 30 mars 1981, soixante-neuf jours seulement après avoir prêté serment, le président des États-Unis Ronald Reagan fut victime d'une tentative d'assassinat – John Hinckley, l'auteur de la fusillade âgé vingt-six ans, fut interpellé quelques secondes seulement après son geste. L'enquête révèlera un homme solitaire ayant développé une obsession pour Jodie Foster après avoir visionné Taxi Driver, un film auquel il voue un véritable culte. Mais comment cette obsession a-t-elle pu le mener à commettre un tel geste ? C'est ce que Clovis Goux nous raconte dans Chère Jodie.


CHER CLOVIS

John Hinckley restera à jamais dans l'ombre de Lee Harvey Oswald qui, non content de réussir son coup, lui, s'attaqua à un président à l'aura autrement plus émanante. Son histoire n'en reste pas moins une matière brute intéressante pour un roman et Clovis Goux ne s'y est pas trompé, Chère Jodie se révélant être une passionnante histoire du mal.

Mais le journaliste ne se contente pas de raconter platement l'histoire de John Hinckley en relatant simplement les faits, il place également son récit dans le contexte de l'époque et a la bonne idée de l'entrecouper de chapitres exposant les exactions les plus surréalistes de l'histoire des tueurs en série américains, faisant de Chère Jodie un roman qu'on lit avec délectation malgré son propos.


A LIRE AUSSI SUR LITTÉRATURE & CULTURE

chanson_de_la_ville_silencieuse
chere_jodie
Clovis Goux
Chère Jodie

4/3/2020 – Stock
280 pages

À Propos de l'auteur

Clovis Goux est journaliste indépendant (Lui, Glamour, GQ, L'Obs, Vice, Grazia, Citiezn K, Trax, Technikart...) et confondateur du label Dirty (Discodeine, Tristesse Contemporaine, Dirty Sound System...). Chère Jodie est son second roman.

clovis_goux