Dans les forêts de Sibérie [coup de cœur]

7/9/2017



Coup de cœur pour "Dans les forêts de Sibérie" de Safy Nebbou

Libre adaptation du livre éponyme de Sylvain TessonDans les forêts de Sibérie raconte l'histoire de Teddy, un trentenaire qui décide de quitter l'agitation du monde moderne et de partir aux confins du monde, en Sibérie. Il s'installe sur les rives gelées du lac Baïkal, seul dans une cabane au confort spartiate. Une nuit, perdu dans le blizzard, il est secouru par Alekseï, un russe en cavale qui vit dans la forêt sibérienne depuis douze ans. Entre ces deux hommes que tout oppose, une amitié aussi soudaine qu'essentielle va naître.



NATURE A L'ETAT SAUVAGE

Le premier atout de ce long-métrage est indéniablement la splendeur des paysages qu'il nous fait découvrir. Le lac Baïkal et la Taïga sont somptueusement mis en valeur par Safy Nebbou, le réalisateur : il a parsemé son film de plans féériques où la sidérante nature sibérienne se pare de ses plus beaux apparats – la neige, le lac gelé et la forêt enchantent le regard du spectateur qui ne peut que s'émerveiller devant tant de beauté. Au milieu de cette nature à l'état sauvage, le personnage principal n'a d'autre choix que de s'adapter, de faire corps avec elle ; son quotidien est rythmé par la nature et non l'inverse. Ce film est avant tout une ode à cette partie du monde peu connue et pourtant si belle.


UNE AMITIE ANTINOMIQUE

Le livre de Sylvain Tesson étant un témoignage de son expérience d'homme seul dans une cabane, Safy Nebbou, pour ne pas ennuyer le spectateur et après en avoir discuté avec l'auteur, a intégré à son scénario le personnage du fugitif russe. Cet ajout apporte au film une dimension humaine qui l'éloigne de films tels que Into the wild. Il alimente l'introspection du personnage d'un point de vue extérieur. Et cet ajout est de qualité, tant le personnage du fugitif est essentiel au film et magistralement interprété par Evgueni Sidikhine.

Raphaël Personnaz, pour sa part, campe parfaitement cet homme en quête de repli sur soi et d'introspection ; son jeu, tout en finesse et en légèreté, est à l'image de son personnage. Aborder un tel personnage d'une autre manière aurait été une erreur.


UN FILM MINIMALISTE MAIS PAS MINIMAL

Si le film se résume à peu de personnages, peu de lieux et peu d'action, son intérêt est inversement proportionnel à ce minimalisme. Le réalisateur nous livre un film profond où l'amitié et la grandeur de la nature sont avancées comme des valeurs essentielles. Et c'est en partie ce qui fait de ce film un grand film.


EN RESUME

Dans les forêts de Sibérie est un film élégiaque qui combine beauté visuelle et histoire d'amitié touchante, pour le plus grand plaisir du spectateur.


Dans les forêts de Sibérie
Un film de Safy Nebbou 
2016