Dunkerque [coup de cœur]

05/09/2017



Après neuf films de fiction, Christopher Nolan s'essaye au genre historique avec Dunkerque, reconstitution narrant l'évacuation des soldats anglais pris au piège dans la ville éponyme en mai 1940 – évacuation connue sous le nom de "Opération Dynamo". Le – déjà – dixième long-métrage du réalisateur anglo-américain évoque ainsi les destins croisés de ces soldats encerclés par les troupes allemandes avec ceux des pilotes, marins et civils anglais ayant pris part à cette vaste opération de sauvetage. Pour coller au plus près de la vérité, le réalisateur a rencontré plusieurs vétérans de l'opération et, dans un souci de réalisme, a tenu à tourner avec de vrais bateaux et de vrais avions, s'affranchissant au maximum des effets spéciaux numériques pavant ses précédents métrages. Ceci exposé, qu'en est-il de cette œuvre attendue avec tant d'impatience par bon nombre de cinéphiles ?


OPÉRATION CONFIRMATION

Et bien, il convient d'admettre que Dunkerque a toute sa place dans la filmographie de Christopher Nolan et se révèle tout aussi prenant que Inception ou The Dark knight, pour ne citer que ces deux là, et ce bien que le film se situe aux antipodes de ceux que le cinéaste a réalisés jusqu'ici. Des effets spéciaux utilisés avec parcimonie donc, absence de fantastique, pas de héros unique, mais, cependant, encore et toujours des acteurs brillants ! Sur ce dernier point, mention spéciale à Tom Hardy qui, avec trois lignes de dialogues et uniquement des plans sur ses yeux (il interprète le rôle d'un aviateur de la Royal Air Force), arrive à livrer une prestation remarquable – ce type est vraiment doué ! Le cinéaste et ses acteurs ont parfaitement réussi à retranscrire la peur des personnages,  sentiment qui suinte de l'écran à chaque seconde, aidé en cela par le puissant score composé par Hans Zimmer, partition musicale qui m'a littérallement immergé dans l'action ; il faut signaler que j'ai vu le film en IMAX, ce qui a grandement contribué à mon immersion dans le métrage.


UN RÉCIT NON-LINÉAIRE QUI CONFINE À LA PERFECTION

Par ailleurs, j'ai trouvé l'idée de raconter trois histoires différentes se déroulant à trois moments différents et de les entremêler de manière si subtile jusqu'à les faire se rejoindre – cela donne une force au récit qu'il n'aurait pas eue avec une narration linéaire.


EN RESUME

Dunkerque est un film qui procure énormément de plaisir, malgré son propos dur et historique : ce que ces hommes ont vécu a dû être horrible et l'hommage qui leur est rendu par Christopher Nolan est tout bonnement poignant.


Dunkerque
Un film de Christopher Nolan
2017