Everything sucks ! - saison 1 [décryptage]

18/2/2018


Netflix continue d'entretenir son fond de commerce en produisant des séries à tour de bras. Everything sucks !, la petite dernière, débarque sur la plateforme de streaming en ce vendredi 16 février 2018. Après l'hommage appuyé aux années 80 de Stranger Things et Dark, place ici à la nostalgie des années 90 puisque la série se déroule en 1996 dans le lycée d'une petite ville américaine. Mais si la plupart du temps Netflix vise juste, force est de constater que cette fois-ci la plateforme s'est quelque peu plantée.

Everything sucks ! saison 1


DE QUOI ÇA PARLE ?

Fraîchement débarqués au lycée de Boring, Luke, MacQuaid et Tyler ont du mal à s'intégrer. Pour essayer de se faire des amis, ils décident de rejoindre le club vidéo ; Luke va y rencontrer Kate, la fille du principal, et en tomber immédiatement amoureux. Cette dernière, en pleine interrogation sur sa sexualité, va accepter de sortir avec Luke pour faire taire les rumeurs qui courent sur son attirance envers les filles. Lorsqu'un malencontreux accident détruit les décors du club de théâtre, obligeant les membres de ce dernier à annuler la représentation de leur pièce, Luke leur propose de tourner un film ensemble, film qui sera projeté devant le lycée entier. 

Everything sucks ! - saison 1


FIBRE NOSTALGIQUE

Surfant sur le succès de Stranger Things, Netflix décide de continuer à titiller la fibre nostalgique de ses abonnés en leur proposant cette fois-ci une virée dans les années 90. Mais si la reconstitution des années 80 était splendide dans la série imaginée par les frères Duffer, celle des années 90 est complètement ratée ici. La série est censée se déroulée en 1996, donc au mitan des années 90, hors le matériel vidéo (magnétoscopes et télévisions) utilisé par les adolescents de Everything sucks ! a dix ans de trop... De plus les acteurs sont habillés n'importe comment, et si le look des années 90 était certes particulier, ce n'etait pas n'importe quoi malgré tout. Les créateurs des costumes auraient bien été inspirés de réviser leurs classiques avant de confectionner les tenues des acteurs et de revisionner certaines séries phares des années 90 (Beverly Hills, Sauvé par le gong, Parker Lewis ne perd jamais, etc.), ils se seraient alors rendu compte qu'ils se trompaient complètement !

Everything sucks ! - saison 1


UNE SÉRIE QUI PEINE À SE DÉMARQUER

Si les dix épisodes de la saison se dégustent sans difficultés, la série peine malgré tout à trouver son équilibre. Entre mauvaise reconstitution d'époque et pâle copie des séries des années 90, l'originalité est cruellement absente du show. Et si les personnages sont attachants et la bande-son constituée des meilleurs morceaux rock de l'époque furieusement jouissive, cela ne suffit pas à faire de Everything sucks ! autre chose qu'un produit sans saveur où le téléspectateur a la désagréable sensation d'être uniquement considéré comme une cible marketing.

L'adolescence et ses ressorts tumultueux parleront à tout le monde, c'est certain – et la série arrive d'ailleurs à être assez émouvante –, mais on s'interroge sur l'intérêt de refaire une série telle que celles produites dans les années 90 si c'est juste pour faire du copié-collé sans rien apporter de nouveau.

Everything sucks ! - saison 1

EN RÉSUMÉ

Surfant sur la fibre nostalgique des abonnés Netflix, Everything sucks ! se contente de coller à un cahier des charges sans apporter une once d'originalité.


A LIRE AUSSI SUR LITTÉRATURE & CULTURE