Foo Fighters - Concrete and gold [chronique]

21/9/2017

Déjà le neuvième album pour Foo Fighters. Que le temps passe vite ! Trois ans après un Sonic Highways loin d’avoir fait l’unanimité, le groupe emmené par Dave Grohl revient avec onze nouveaux titres, démentant par là même une persistante rumeur de séparation qui a enflammé la toile et les fans il y a quelques mois. Si l’ex-batteur de Nirvana a bien confessé avoir envisagé de s’éloigner durablement de la musique début 2016, l’indéfectible passion qui coule dans ses veines l’a vite rattrapé, et six mois plus tard il changeait d’avis – pour notre plus grand bonheur car Concrete and gold se trouve être un bon cru, tout à la fois incisif et mélodique !



LE SOUFFLE DES SEVENTIES

Dévoilés plusieurs semaines avant la sortie de l’album, Run et The Sky is the neighborhood annonçaient la couleur : Foo Fighters est de retour aux affaires ! Incisifs et mélodiques à souhait, les deux singles comptent indubitablement parmi les meilleures pièces de Concrete and gold. Pour le reste, les influences lorgnent clairement du côté des seventies et des effluves de QueenLed ZeppelinPink Floyd ou bien encore des Beatles émanent des compos du groupe. Pour le dernier cité, c’est clairement audible et à peine dissimulé dans la ballade Happy ever after (zero hour) (sir Paul Mc Cartney taquine d’ailleurs les fûts sur Sunday Rain).


DES CHŒURS OMNIPRÉSENTS

Si Concrete and gold ne révolutionne pas la musique de Foo Fighters, le groupe a malgré tout innové quelque peu, notamment dans la place faite aux chœurs, omniprésents. Servis par petites touches ou proposés en couches multiples, ils confèrent aux morceaux une couleur inédite, leur apportant une petite touche épique et décuplant leur potentiel mélodique. L’apport de Greg Kurstin, le producteur de la galette plus réputé pour son travail avec Sia et Adèle que pour ses collaborations rock quasi-inexistantes jusqu’ici ?

Quoi qu’il en soit, si, avec ce neuvième opus, Foo Fighters ne révolutionne ni le rock ni sa propre musique, le groupe nous offre en tout cas un bon album, homogène et harmonieux – un album fort agréable à écouter.


Foo Fighters
Foo Fighters
Concrete and gold
Boswell Rds - 15/9/2017
48 minutes
Rock

TRACKLIST
1. T-shirt

2. Run
3. Make it right
4. The sky is neighborhood
5. La dee da
6. Dirty water
7. Arrows
8. Happy ever after (zero hour)
9. Sunday rain
10. The line
11. Concrete and gold

Foo Fighters
Foo Fighters
Foo Fighters
Foo Fighters
Foo Fighters