Genki Kawamura - Et si les chats disparaissaient du monde... [critique]

26/9/2019


Allez savoir ce qui passe dans la tête des éditeurs, mais parfois ces derniers décident de changer le titre d'un roman entre les versions broché et poche d'un même ouvrage. C'est le cas de Et si les chats disparaissaient du monde... qui, en grand format, avait pour titre Deux milliards de battements de cœur. Va comprendre, Charles ! Si le procédé à pour but de doper les ventes d'un livre qui n'a pas rencontré son public en grand format, on pourrait parler de perfidie. Si le changement à pour but un autre dessein, il faudra m'expliquer. Quoi qu'il en soit et quelle qu'ait été la raison derrière ce changement de titre, le résultat est on ne peut plus déceptif.



À tout juste trente ans, le narrateur du roman apprend par son médecin qu'il est condamné et qu'il ne lui reste plus que quelques semaines à vivre. Aussi, lorsque le Diable en personne lui propose un marché pour allonger son espérance de vie, n'hésite-t-il pas longtemps. Et le contrat est simple, pour gagner 24h de vie, il doit effacer une chose de la surface de la Terre.


ET SI DES RÉFLEXIONS PERTINENTES NE SUFFISAIENT PAS À FAIRE UN BON ROMAN...

Phénomène littéraire dans son pays d'origine, le Japon, Et si les chats disparaissaient du monde... est un roman court qui se lit vite. Pourtant, on ne peut s'empêcher de s'interroger sur les raison d'un tel engouement. Le thème éculé du pacte avec le Diable a été traité mille fois en littérature, et souvent avec beaucoup plus de talent (Faust ou Le Maître et Marguerite, pour ne citer que ces deux-là).

Reste un roman pas désagréable parsemé de réflexions philosophiques plutôt bien senties, mais un roman qui sera aussitôt oublié une fois refermé.


A LIRE AUSSI SUR LITTÉRATURE & CULTURE

Et si les chats disparassaient du monde...
Genki Kawamura
Et si les chats...
8/11/2018 - Pocket
176 pages

À Propos de l'auteur

Genki Kawamura est l'auteur de plusieurs essais et romans. Il est aussi réalisateur de films, notamment Confessions (2010) et Le Garçon et la Bête (2016).

Livre phénomène, Deux milliards de battements de cœur – renommé Et si les chats disparaissaient du monde... à l'occasion de sa sortie en version poche – est en cours de traduction dans plusieurs pays et s'est vendu à 1,3 million d'exemplaires au Japon. 

Genki Kawamura