Indochine - 13 [chronique]

8/9/2017

Quatre ans après un Black City Parade écoulé à plus de 250 000 exemplaires, Indochine revient avec 13, son treizième album. Un disque qui fait la part belle aux claviers et à la batterie de Ludwig Dahlberg, le petit nouveau. Attendu avec fébrilité par les fans, ces derniers ne seront pas déçus, le groupe nous livrant ce qui est sans doute son meilleur album depuis le phœnix Paradize en 2002 – sans toutefois égaler ce dernier.



OMNIPRÉSENCE DE LA MORT

Si le premier single extrait de l’album s’intitule La Vie est belle, c’est bien la mort qui est omniprésente et traverse cet opus de part en part – de Gloria à Karma Girls, en passant par Kimono dans l’ambulance qui exprime les sentiments d’un blessé à l’agonie, les textes de Nicola Sirkis regorgent d’oraisons funèbres. Le reste oscille entre regain de conservatisme et populisme.


DUOS ET COLLABORATIONS

Comme il en a l’habitude, le groupe s’est offert la collaboration de plusieurs artistes pour écrire, composer et chanter cet album : Jean-Louis Murat a signé le texte de Karma Girls, quinze ans après sa première collaboration avec le groupe (Un singe en hiver, sublime morceau clôturant l’album Paradize), l’auteure Chloé Delaume a coécrit Suffragettes BB avec Nicola SirkisMickaël Furnon – le chanteur de Mickey 3D – a composé La Vie est belle, tandis que Kiddy Smile et Asia Argento (qui a également réalisé le clip de La Vie est belle) mêlent leur voix à celle de Nicola Sirkis sur, respectivement, Tomboy 1 et Gloria.

LA MÊME RECETTE

Si 13 fait la part belle aux claviers et à la batterie, la recette globale ne change pas et on retrouve sur cet album les sonorités auxquelles le groupe a habitué ses fans : refrains scandés comme des slogans, mélodies entêtantes propulsées par les claviers et morceaux très longs (nous y reviendrons), pour un résultat résolument dansant. Indochine a depuis longtemps trouvé sa recette et ce n’est pas aujourd’hui qu’il va en changer.

Si ce treizième album est de bonne facture et contient de très bons morceaux, sa longueur pourra décourager les fans les moins fervents. Tous les morceaux (à l’exception de 2033) dépassant les cinq minutes, le disque dure 77 minutes dans sa version standard et pas moins de 124 dans son édition Deluxe ! On frôle l’overdose...


Chronique de l'album 13 de Indochine
Indochine
13
Sony - 8/9/2017
77 minutes
Pop-rock

TRACKLIST
1. Black sky

2. 2033
3. Station 13
4. Henry Darger
5. La vie est belle
6. Kimono dans l'ambulance
7. Karma girls
8. Suffragettes BB
9. Un été français
10. Tomboy 1
11. Song for a dream
12. Catagène
13. Gloria