Ismaël Jude - Dancing with myself [critique]

29/7/2019

Pour son premier roman, Ismaël Jude propose un ouvrage qui sort des sentiers battus. Pas étonnant de voir ce dernier paraître aux éditions Verticales : il ne dénote pas dans le catalogue iconoclaste de la maison d'édition parisienne. Dancing with myself est donc un roman singulier, un roman qui pourra choquer les âmes pudibondes, mais, surtout, Dancing with myself est un roman qui ose.


Dancing with myself explore les premiers émois érotiques d'un petit garçon attiré par les choses cachées et les mots inconnus, puis dévoile les rituels inventifs de ses obsessions d'adulte.


NÉVROSE, Ô MA NÉVROSE

Concupiscent et névrotique, Dancing with myself reflète-t-il la psyché de son auteur ? Peu importe. Ce qui compte, ici, c'est l'écriture au cordeau, le rythme vif du récit, les troubles psychiques du personnage principal et sa personnalité borderline – ce qui compte, ici, c'est la plume singulière de l'auteur, en somme.


A LIRE AUSSI SUR LITTÉRATURE & CULTURE

Dancing with myself
Ismaël Jude
Dancing with myself
28/8/2014 - Verticales
160 pages

À Propos de l'auteur

Ismaël Jude est un chercheur, auteur et metteur en scène de théâtre. Il est auteur de pièces de théâtre et co-auteur avec Nicolas Kerszenbaum et Denis Baronnet de SODA. Il a publié sa thèse de littérature sous le titre : Gilles Deleuze, théâtre et philosophie. La méthode de dramatisation (2013, éd. Sils Maria).

Ismaël Jude