It's a Sin – minisérie [décryptage]

25/3/2021


Avant de vous lancer dans le visionnage de It's a Sin, vous devez savoir où vous mettez les yeux : attendez-vous à être subjugué et à frétiller au son des tubes new-wave des années 80. Mais surtout, attendez-vous à chialer comme une madeleine et à prendre un pied monstre. Attention, chef-d’œuvre !

its_a_sin


DE QUOI ÇA PARLE ?

It's a Sin suit cinq jeunes de 18 ans qui s'installent à Londres en 1981 et dont la vie est bouleversée par l'épidémie de VIH.

its_a_sin


LGBT POWER

Il paraît (je suis trop jeune pour avoir vécu cette époque de manière consciente) que l'émergence du SIDA a été sujette à de l'hypocrisie à tour de bras et l’occasion de tirer à boulets rouges sur les inverties pour les homophobes qui, à l'époque, manifestaient leur haine sans vergogne. It's a Sin montre tout cela avec talent et on se prend d'envie de retourner au début des années 80 pour casser la gueule à tous ces homophobes de merde. Hélas, cela n'est pas possible, alors on regarde la série la bouche en rond et la colère intérieure.

its_a_sin


ÉMOTION ET LARMES

Depuis le temps que le format sériel existe, les excellentes séries forment un cercle qui n'est plus restreint depuis fort longtemps. It's a Sin se situe malgré tout en haut du panier tant elle excelle à tous les niveaux : une bande-son de ouf, une réalisation dynamique, des acteurs hallucinants de justesse et un script édifiant.

Vous n'avez pas encore commencer à le visionnage du premier épisode ? Bouh !

its_a_sin

EN RÉSUMÉ

Le seul défaut de It's a Sin est de ne pas être plus longue !


A LIRE AUSSI SUR LITTÉRATURE & CULTURE

servant_saison_2
6xconfinees
dead_pixels_saison_1