Jean-Michel Guenassia - De l'influence de David Bowie sur la destinée des jeunes filles [critique]

11/10/2017

Récipiendaire du Prix Goncourt des lycéens en 2009 pour Le Club des incorrigibles optimistes, Jean-Michel Guenassia publie en cette rentrée littéraire 2017 De l’influence de David Bowie sur la destinée des jeunes filles, son sixième roman. Avant de rencontrer tardivement le succès à 59 ans, l’auteur né à Alger a exercé les métiers d’avocat et de scénariste pour la télévision. Après avoir laissé s’écouler vingt-six années entre ses deux premiers ouvrages, Jean-Michel Guenessia publie désormais régulièrement et ses romans sont tous des succès d’édition.



Paul est un adolescent androgyne. Paul a des allures de filles – tout le monde se méprend. Pourtant, Paul aime exclusivement les femmes. Paul n’a jamais connu son père et vit avec sa mère – une tatoueuse rock’n’roll – et la compagne de cette dernière. La mère de Paul est lesbienne. La famille de Paul est une famille haute en couleur et son quotidien est ni banal ni balisé. Mais surtout, Paul ne le sait pas encore mais il est lié à une célébrité, androgyne comme lui : David Bowie.


DE L'INFLUENCE DE LA MUSIQUE

Comme le laisse deviner son titre, la musique est très présente dans ce roman. Possédant l’oreille absolue et ayant par conséquent appris à jouer du piano seul et rapidement, Paul, pour se faire un peu d’argent de poche, va devenir pianiste dans le restaurant de la compagne de sa mère – un établissement fréquenté uniquement par des lesbiennes. C’est là et grâce à la musique qu’il rencontrera Caroline et Mélanie, deux jeunes filles bisexuelles qui, chacune à sa manière, vont avoir une influence sur la destinée du jeune androgyne.


UNE ÉCRITURE FLUIDE 

De l’influence de David Bowie sur la destinée des jeunes filles se lit très vite, grâce au style aérien et léger de Jean-Michel Guenessia. Son écriture est fluide et dépourvue de fanfreluches ; il va droit à l’essentiel, imprimant au récit un rythme qui garde le lecteur en alerte et lui donne envie de tourner les pages, encore et encore.

Les personnages croqués sont touchants, aussi bien dans leurs qualités que dans leurs faiblesses, et confirment la qualité de conteur hors pair de Jean-Michel Guenessia : on se laisse emporter avec délectation dans le tourbillon du récit. Et lorsqu’arrive, dans la dernière partie du roman, l’explication de texte de l’énigmatique titre de l’ouvrage, on se surprend à sourire devant tant d’ingéniosité.

Un roman très agréable qui aborde les thèmes de l’éducation, de l’identité sexuelle – évidemment –, de la construction de soi et des « normes » familiales. A l’heure où les débats sur le mariage pour tous, le droit à l’adoption et à la procréation médicalement assistée pour les couples homosexuels enflamment notre société, Jean-Michel Guenassia nous livre un très joli plaidoyer pour les différences.


De l'influence de David Bowie sur la destinée des jeunes filles
Jean-Michel Guenassia
De l'influence de...
Albin Michel - 23/8/2016
327 pages
20,00 €

Jean-Michel Guenassia

Jean-Michel Guenassia

Jean-Michel Guenassia

Gaël Faye

Jean-Michel Guenassia