Laurent Mauvignier - Histoires de la nuit [critique]

10/9/2020

Jusqu’à aujourd’hui je n’avais lu qu’un seul livre de Laurent Mauvignier – Dans la foule, un ouvrage publié et lu en 2006 dont je n’ai gardé qu’un souvenir mitigé. Mais les critiques élogieuses concernant Histoires de la nuit, son nouveau roman, m’ont convaincu de faire un deuxième essai. Et bien je peux vous dire que le souvenir que j’aurai de cette lecture en 2034 sera tout sauf mitigé et que je ne resterai pas à nouveau quatorze ans sans lire un roman de cet auteur.


Avec sa fille Ida, Patrice prépare une fête surprise pour les quarante ans de Marion, sa femme. Malheureusement la soirée va tourner au drame lorsque débarquent trois inconnus vindicatifs qui semblent connaître Marion comme personne.


HISTOIRE EXTRAORDINAIRE

Pour apprécier Histoires de la nuit il vous faudra apprécier les phrases longues et la ponctuation – les points-virgules et les tirets semi-cadratin qui parsèment le récit ; pour apprécier Histoires de la nuit il vous faudra apprécier les descriptions fines et détaillées; pour apprécier Histoires de la nuit il vous faudra apprécier les ambiances oppressantes et angoissantes ; pour apprécier Histoires de la nuit il vous faudra apprécier les romans qui prennent leur temps – les romans qui, par conséquent, se lisent en plusieurs jours et non en plusieurs heures seulement – aussitôt lu aussitôt oublié ; pour apprécier Histoires de la nuit il vous faudra apprécier explorer les turpitudes de l'être humain.

Si vous appréciez tout cela alors vous apprécierez Histoires de la nuit – j'apprécie tout cela et devinez quoi, j'ai apprécié Histoires de la nuit.


A LIRE AUSSI SUR LITTÉRATURE & CULTURE

comédies_francaises
nickel_boys
impossible
histoires_de_la_nuit
Laurent Mauvignier
Histoires de la nuit
Minuit – 3/9/2020
634 pages

À Propos de l'auteur

Diplômé en arts plastiques en 1991, Laurent Mauvignier publie son premier roman, Loin d'eux, à 32 ans, en 1999 aux éditions de Minuit, qui restera sa principale maison d'édition ; le roman reçoit le prix Fénéon en 2000.

laurent_mauvignier