Nathalie Azoulai - Juvenia [critique]

17/5/2020

Les hommes d'un certain âge qui entretiennent des relations avec des femmes beaucoup plus jeunes qu'eux et, à l'inverse, les jeunes filles qui partagent le lit d'hommes ayant l'âge d'être leur père, cela a toujours existé. Mais cela à également toujours fait parler. Nathalie Azoulai, pour son douzième roman, a décidé de s'emparer de ce sujet qui fascine depuis toujours et d'en faire un conte satirique plein d'humour.


Juvenia est une république imaginaire proche de la France. Ce petit pays vient de promulguer une loi interdisant aux hommes de s'unir à des femmes de plus de vingt ans leurs cadettes, sous peine d'être sévèrement punis. Six personnages, masculins et féminins, touchés par cette loi et en proie à toutes sortes de révolutions sentimentales et sexuelles, voient leur quotidien chamboulé et leurs certitudes ébranlées.


JUSQU'À CE QUE LA LOI VOUS SÉPARE

De l'aveu même de son auteure, Juvenia est un conte satirique qui mêle à la fois une vision de la société, de l'humour et du libertinage. Réflexion profonde sur le désir et la place dans la société des femmes de cinquante ans, ce court roman explore les raisons profondes qui poussent les hommes à quitter leurs femmes au mitan de leurs vies pour se tourner vers des filles de l'âge de leurs enfants, mais également celles qui muent les jeunes femmes à s’acoquiner avec des barbons ayant l'âge de leurs pères.

L'angle satirique permet d'aborder le sujet de manière légère sans sacrifier la matière qui amènera le lecteur à s'interroger sur le sujet ; Nathalie Azoulai ne prend pas position et laisse le lecteur se faire sa propre opinion. L'humour est présent tout le long du roman, faisant de Juvenia un ouvrage divertissant.


A LIRE AUSSI SUR LITTÉRATURE & CULTURE

pactum_salis
mon_année_de_repos_et_de_détente
cha
juvenia
Nathalie Azoulai
Juvenia
18/3/2020 – Stock
127 pages

À Propos de l'auteur

Nathalie Azoulai est l'auteure de plusieurs romans et a également collaboré à plusieurs scénarios pour le cinéma et la télévision.

Son roman Titus n'aimait pas Bérénice paru aux éditions P.O.L et a été sélectionné pour les Prix Goncourt, Médicis et Femina 2015. Il obtient le prix Médicis.

nathalie_azoulai