Éric Fottorino - Dix-sept ans [critique]

30/8/2018

Certains écrivains publient des romans depuis des dizaines d’années mais demeurent cependant relativement inconnus du grand public. C’est le cas d’Éric Fottorino comme de bon nombre de ses confrères – la célébrité est une maîtresse difficile ! Dix-sept ans n’est pourtant pas le premier roman du journaliste (eh oui, quand le succès vous boude, il faut bien subvenir à ses besoins malgré tout) azuréen né à Nice il y a cinquante-huit ans, son œuvre en comptant plus d’une dizaine. S’il est joliment écrit, ce nouveau roman où l’auteur se confie sans pudeur ne raconte cependant pas grand-chose, faisant de cet ouvrage un livre loin d’être déplaisant, certes, mais un livre malheureusement « kleenex ».


Un dimanche de décembre, une femme livre à ses trois fils le secret qui l’étouffe depuis des années. L’aîné de sa progéniture va alors se rendre en pèlerinage à Nice, sur les traces du fantôme de sa mère alors âgée de dix-sept ans et qui a passé quelques mois dans la cité des anges cinquante-huit ans auparavant afin de le mettre au monde à l’abri des regards inquisiteurs.

NISSA LA BELLA

Explorant ses souvenirs et le passé de sa génitrice, mêlant son histoire personnelle à la fiction, Éric Fottorino se met à nu et livre un roman en forme de quête identitaire. Ả l’aide de phrases courtes épousant un style lapidaire, Éric Fottorino mâtine son histoire de poésie, enrichit ses racines de belles phrases, et auréole sa mère d’une abnégation sans faille. Sa mère, il en est fier ; et cette fierté, au-delà des maux de son enfance, transpire de ses mots.

Las ! toute poétique que soit son écriture, toutes splendides que soient la construction et la tournure de ses phrases, son récit peine à être intéressant. Si ce dernier occupe très certainement une place à part dans le cœur de son auteur, du fait de son propos, il ne parviendra sûrement pas à toucher tous les lecteurs, notamment ceux d’entre eux qui se trouvent être à la recherche d’un ouvrage se concentrant sur une intrigue prenante.

Ả privilégier si vous êtes un doux rêveur ou une douce rêveuse.



A LIRE AUSSI SUR LITTÉRATURE & CULTURE

Dix-sept ans
Éric Fottotino
Dix-sept ans
Gallimard – 16/8/2018
272 pages

À Propos de l'auteur

Éric Fottorino est le fils d'une infirmière, Monique Chabrerie, enceinte à 16 ans d'un juif marocain qu'elle ne pourra pas épouser. Elle cpnvolera plus tard avec un kinésithérapeute, Michel Fottorino, qui donnera son nom au petit Éric.

Il passe son enfance à Bordeaux et suit ses études à La Rochelle, d'abord au Lycée Fénelon puis à Faculté de Droit d'où il sort avec une Licence, envisageant un temps de s'engager dans une carrière d'avocat ou de magistrat. Après La Rochelle, Éric Fottorino intègre l'Institut d'Études Politiques (IEP) de Paris et s'intéresse dès lors au journalisme.

Éric Fottorino est aussi l'auteur d'une œuvre de romancier commencée dès 1991 avec le très autobiographique Rochelle.

Éric Fottorino