R.J. Ellory - Seul le silence [critique]

27/4/2020

Auteur à succès, R.J. Ellory publie un roman tous les ans depuis son entrée en littérature en 2003. Oscillant entre le polar et le thriller, l'écrivain anglais, de son propre aveu, tente d'écrire des ouvrages qui tiennent le lecteur en haleine du début à la fin –malheureusement, Seul le silence, le quatrième roman traduit en français de l'auteur anglais, peine à y parvenir.


Joseph a douze ans lorsqu’il découvre dans son village de Géorgie le corps horriblement mutilé d’une fillette assassinée. La première victime d’une longue série qui laissera longtemps la police impuissante. Des années plus tard, lorsque l’affaire semble enfin élucidée, Joseph décide de changer de vie et de s’installer à New York pour oublier les séquelles de cette histoire qui l’a touché de trop près. Lorsqu’il comprend que le tueur est toujours à l’œuvre, il n’a d’autre solution pour échapper à ses démons, alors que les cadavres d’enfants se multiplient, que de reprendre une enquête qui le hante afin de démasquer le vrai coupable. (Extrait de la quatrième de couverture.)


AGRÉABLE À LIRE MAIS LOIN DU CHEF-D'ŒUVRE ANNONCÉ

Roman fleuve s'étalant sur une période de plus de trente ans (sans compter l'épilogue), Seul le silence est le récit d'une obsession et d'une traque. Encensé ici et là, j'ai eu du mal à dénicher dans cet ouvrage les louanges dithyrambiques que la plupart s'accordent à lui reconnaître.

Et si les ficelles de l'auteur pour nous rendre empathique avec Joseph fonctionnent parfaitement, l'écriture passe-partout, elle, fait de Seul le silence un roman qui, s'il ne lasse jamais, ne transcende jamais non plus. Un roman à réserver aux adeptes du genre et de l'auteur.


A LIRE AUSSI SUR LITTÉRATURE & CULTURE

seul_le_silence
R.J. Ellory
Seul le silence
21/8/2008 – Sonatine
504 pages

À Propos de l'auteur

R.J. Ellory, de son nom complet Roger Jon Ellory, est un auteur anglais de romans policiers et de thrillers né le 20 juin 1965 à Birmingham. Après des étude de musique, il décide de se consacrer à l'écriture après avoir vu un étudiant immuablement captivé par la lecture entre les cours.

rj_ellory