Tommy Orange - Ici n'est plus ici [critique]

2/9/2019


Appartenant à la tribu des Cheyennes du Sud et diplômé de l’Institute of American Indian Arts, Tommy Orange à fait sensation sur la scène littéraire américaine avec Ici n’est plus ici (There There, en VO), son premier roman. Encensé un peu partout dans son pays, l’auteur de 37 ans fait également du bruit dans nos contrées où il est l’une des têtes d’affiche de la présente rentrée littéraire. S’il a mis sept ans pour peaufiner son récit, le jeu en valait la chandelle tant le résultat est transcendant.



À Oakland, dans la baie de San Francisco, les Indiens ne vivent pas sur une réserve mais dans un univers façonné par la rue et par la pauvreté, où chacun porte les traces d'une histoire douloureuse. Pourtant, tous les membres de cette communauté disparate tiennent à célébrer la beauté d'une culture que l'Amérique a bien failli engloutir. À l'occasion d'un grand pow-wow, douze personnages, hommes et femmes, jeunes et moins jeunes, vont voir leurs destins se lier. Ensemble, ils vont faire l'expérience de la violence et de la destruction, comme leurs ancêtres tant de fois avant eux.


ORANGE IS THE NEW COPPER

Dans Ici n'est plus ici, Tommy Orange narre le destin des indiens « urbains » d'Amérique. Un roman chorale qui, pour un coup d'essai, s'apparente à un coup de maître. En cours de traduction dans plus de trente langues (!), Ici n'est plus ici a été finaliste du prix Pulitzer et du National Book Award ; et s'il n'a raflé aucune des deux récompenses, le bouche-à-oreille à fait son œuvre et l'indien d'Oakland est sur toutes les lèvres en cette rentrée littéraire.

Si, de part le grand nombre de narrateurs, la construction du roman est complexe, cette complexité ne gâte en rien le plaisir de lecture, l'écriture vive de Tommy Orange saissisant le lecteur. Si ce dernier se défend d'avoir écrit un livre politique, il affirme cependant que « naître autochtone en Amérique, c'est naître politisé », et qu'il n'y a « pas moyen d'y échapper ».

Ici n'est plus ici est un grand roman qui fait éprouver au lecteur les blessures profondes d'un peuple indigène qui s'est fait spoiler et qui continue, génération après génération, à saigner. Un roman majeur.


A LIRE AUSSI SUR LITTÉRATURE & CULTURE

Ici n'est plus ici
Tommy Orange
Ici n'est plus ici
21/8/2019 - Albin Michel
352 pages

À Propos de l'auteur

Né en 1982, Tommy Orange a grandi à Oakland, en Californie, mais ses racines sont en Oklahoma. Il appartient à la tribu des Cheyennes du Sud. Diplômé de l’Institute of American Indian Arts, où il a eu comme professeurs Sherman Alexie et Joseph Boyden, il a fait sensation sur la scène littéraire américaine avec ce premier roman.

Tommy Orange