Unorthodox - minisérie [décryptage]

15/7/2020


Adaptation de l'autobiographie de Deborah Feldman, une écrivaine américano-allemande vivant à Berlin, Unorthodox est une minisérie allemande en quatre épisodes dénonçant le rigorisme du judaïsme ultra-orthodoxe hassidique. Encensée par les critiques du monde entier, c'est un grand succès sur Netflix dont elle est l'une des créations originales.

unorthodox_minisérie


DE QUOI ÇA PARLE ?

Issue de la communauté juive ultra-orthodoxe de Williamsburgh, un quartier de Brooklyn, Esty (Shira Haas), dix-neuf ans, décide de fuir loin de cette communauté un an après son mariage arrangé avec Yanky (Amit Rahav). Elle fuit donc clandestinement à Berlin où vit sa mère depuis des années depuis qu'elle a elle-même quitté la communauté. Alors qu'il voulait initialement demandé le divorce à cause du vaginisme dont souffre Esty, Yanky, après avoir appris la grossesse de cette dernière, s'embarque également vers l'Allemagne avec son cousin Moishe (Jeff Wilbursh) dans le but de la retrouver.

unorthodox_minisérie


LE DROIT À LA FUITE

Entravée par le rigorisme de sa communauté et éprise de liberté, Esty décide de s’enfuir vers une vie laïque permissive. Inspirée d'une histoire vraie, Unorthodox est une très bonne surprise. Peu porté sur les religions car – pour la grande majorité – très liberticides, cette minisérie est, pour moi, d'intérêt général. En effet, elle est parfaite pour montrer les méfaits des religions orthodoxes, et notamment du peu de cas qui est fait du statut de la femme dans ces religions. Bordel, comment peut-on encore prendre les femmes pour des « poules pondeuses » – comme le dit un des personnages de la série – en 2020 !.

unorthodox_minisérie


UNE ACTRICE DE TALENT

Et si Unorthodox est si captivante, c'est en grande partie grâce à l'interprétation magistrale de Shira Haas. Cette jeune actrice israélienne inconnue en France porte la série à bout de bras, son interprétation époustouflante emportant tout sur son passage. Ce n'est pas pour rien que la caméra s'attarde si souvent sur son visage : la palette des émotions que Shira Haas arrive à faire passer sans paroles, juste avec les expressions de son visage est proprement hallucinante.

unorthodox_minisérie

EN RÉSUMÉ

Vous n'avez pas le temps d'avaler une série en 12 épisodes de 50 minutes ? Jetez-vous sur Unorthodox !


A LIRE AUSSI SUR LITTÉRATURE & CULTURE

breeders_saison_1
the_eddy_miniserie
hollywood_minisérie