Vernon Subutex - saison 1 [décryptage]

22/4/2019


Très vite après la publication des deux premiers tomes de Vernon Subutex, une adaptation sous forme de série des romans de Virginie Despentes a été mise en chantier par Canal+ qui a choisi de placer Cathy Verney (Hard, Fais pas ci, fais pas ça) derrière la caméra. Une nouvelle que j'ai accueilli avec joie tant la trilogie de Virginie Despentes m'a subjugué. Hélas, si la trame du scénario de la série est identique à celles des deux premiers romans, l'adaptation passe complètement à côté de la critique acerbe de notre société et, de fait, perd tout ce qui faisait le sel des romans.

Vernon Subutex série


DE QUOI ÇA PARLE ?

Vernon Subutex était un des disquaires parisiens les plus en vue des années 80. Malgré le succès et l'estime, la crise du disque l'a obligé à fermé boutique. Sans ressources, Vernon se retrouve bientôt expulsé de chez lui ; commence alors pour lui la galère et les squattages à droite à gauche chez ses anciens amis. Alex Bleach, star du rock et ami de longue date de Vernon, va, avant de se suicider, lui laisser trois cassettes-testament au contenu explosif qui vont déclencher une chase à l'homme. Perdant peu à peu ses repères, Vernon fini par se retrouvé à la rue. Se sentant coupables de ne pas l'avoir mieux aidé, les anciens amis de l'ex-disquaire vont alors tout faire pour retrouver Vernon et les enregistrements avant la Hyène.

Vernon Subutex série


UNE RÉALISATION ET DES ACTEURS BRILLANTS...

Si on parle du niveau qualitatif pure, Vernon Subutex est une série d'une qualité telle qu'on en voit rarement en France : réalisation organique, photographie sublime, acteurs au sommet de leur art, rarement le petit écran aura été aussi proche du grand. De plus, le choix de confier le rôle-titre à Roman Duris est un coup de génie. Personne d'autre que l'acteur parisien ne pouvait incarner le personnage de Vernon Subutex, quadra solaire (bordel que ce mec – Romain Duris – est beau  !) et fédérateur au regard hypnotysant (les somptueux gros plans sur les yeux bleus de l'acteur donnent vraiment envie de virer sa cuti).

De plus, le casting dans son ensemble est habité par la grâce, des acteurs chevronnés (Céline Sallette, Philippe Rebbot, Florence Thomassin, Laurent Lucas) aux débutants (Flora Fishbach – aussi talentueuse en tant qu'actrice que musicienne – et Calypso Valois). 

Vernon Subutex série


... MAIS UNE SÉRIE DÉPOUILLÉE DE LA FORCE DES ROMANS

Malheureusement, pour être appréciée, je pense que la série doit être visionnée uniquement si on n'a pas lu – et encore moins apprécié – les romans de Virginie Despentes. Personnellement, la trilogie de l'auteure nancéenne a été un énorme coup de cœur pour moi et j'ai été déçu par la série, et ce malgré les qualités intrasèques exposées dans le paragraphe précédent.

Le problème pour moi est que, en vidant la série de l'aspect pamphlétaire des romans, les scénaristes ont amputé le scénario d'une bonne partie de son intérêt. Je ne doute pas que quelqu'un qui n'a pas lu les romans s'y retrouvera, mais ce n'a pas été mon cas ; et, toujours à cause des énormes qualités de la série, ça me fait chier ! J'aurais vraiment voulu aimer cette série qui a – presque – tout pour elle...

Vernon Subutex série

EN RÉSUMÉ

Brillante sur le plan de la réalisation et du jeu d'acteur, Vernon Subutex à mis de côté la critique acerbe de notre société présente dans les romans d'origine avec pour conséquence de perdre en route tout ceux qui avaient goûté les ouvrages de Virginie Despentes qui brillent justement par leur aspect pamphlétaire.