Callan Wink – August [critique]

18/03/2022

Callan Wink est un auteur – un de plus – que je n’aurais pas découvert sans la collection Terres d’Amérique des éditions Albin Michel qui publient August, son premier roman. Un roman d’apprentissage se déroulant au cœur de l’Amérique et qui emporte tout sur son passage : un coup d’essai parfaitement réussi.


De quoi sont faites nos vies ? De mille petits riens qui font pourtant notre destin. August, douze ans, déménage avec sa mère dans le Montana, après le divorce de ses parents. Il y tombe amoureux des immenses paysages, découvre le rodéo et la pêche à la mouche mais peine à se faire des amis. Après un épisode d’une rare violence, il finit par se faire embaucher dans un ranch isolé de la région. Livré à lui-même dans un pays sonné par les attentats du 11 Septembre, il n’aura d’autre choix que de faire face aux contradictions de l’adulte et de l’homme qu’il est en train de devenir – quatrième de couverture.


LE MONDE SELON AUGUST

Rugueux, August est un roman qui ne se lit pas en lézardant sur une plage entre deux baignades ; il s’accommodera plus aisément d’une lecture avec une bière brune et forte a portée de main pour profiter au mieux de son bouquet. Car August est un roman puissant dont on se gargarise avec délectation – il y a un peu de John Irving dans Callan Wink. Et si les échanges téléphoniques entre le fils et son père sont parfois un peu plats, cela ne nuit en rien à la qualité globale du roman et à son intérêt.

A LIRE AUSSI SUR LITTÉRATURE & CULTURE

ma_cruauté
lady_chevy
connemara
august
Callan Wink
August
02/03/2022 – Albin Michel
400 pages

À Propos de l'auteur

Né dans le Michigan en 1984, Callan Wink vit à Livingston, dans le Montana, où il est guide de pêche à la mouche. Il a fait sensation en 2011 en étant le plus jeune auteur à publier une nouvelle dans le New Yorker, et son recueil Courir au clair de lune avec un chien volé (Albin Michel, 2017), traduit dans de nombreux pays, a reçu un accueil critique unanime.

callan_wink