Deutschland 86 [décryptage]

31/01/2021


Tout comme Deutschland 83, Deutschland 86 met en scène l’histoire de l’Allemagne durant la guerre froide. Et tout comme Deutschland 83, Deutschland 86 est une série d’espionnage réussie où l’histoire se mélange à la fiction pour le plus grand plaisir du téléspectateur.

deutschland_86


DE QUOI ÇA PARLE ?

Nous sommes en 1986 et cela fait trois ans que Martin Rauch (Jonas Jay), espion pour le compte de la RDA, est exilé en Angola. Sa tante Lenora (Maria Schrader) lui rend visite pour lui demander de reprendre du service en intervenant dans une livraison d’armes de la RFA à destination de l’Afrique du Sud. Mais lorsqu’il apprend que les armes doivent être utilisées contre l’Angola, Martin sabote la transaction et doit de nouveau fuir et se cacher.

deutschland_86


FICTION HISTORIQUE

La principale différence entre Deutschland 86 et sa préquelle est l’utilisation moins massive de tubes des années 80 ; leur présence est plus parcimonieuse mais toujours aussi intelligente. L’ambiance pop de la série est également toujours aussi léchée : les reconstitutions sont réussies et la photographie de la série splendide. Et les acteurs sont tous aussi brillants les uns que les autres. Que demander de plus ?

deutschland_86


L’AGONIE D’UN PAYS

Si Deutschland 89 racontera la chute du Mur de Berlin, et donc la mort de la RDA, Deutschland 86 se concentre pour sa part sur l’agonie du pays communiste. Car en 1986 la RDA – comme tout le bloc de l’Est – commençait à prendre l’eau de toutes parts. Et la série raconte cela brillamment, montrant comment les dirigeants ouest-allemands, communistes convaincus, étaient contraints, ironie du sort, de faire du capitalisme pour survivre. Le tout dans une version tragi-comique des plus jubilatoires.

deutschland_86

EN RÉSUMÉ

Encore meilleure que Deutschland 83, cette suite se déroulant en 1986 est un petit régal.


A LIRE AUSSI SUR LITTÉRATURE & CULTURE

deutschland_83
deutschland_89
ash_vs_evil_dead_saison_1