For All Mankind – saison 2 [décryptage]

01/07/2021


Après avoir été une excellente surprise il y a deux ans, For All Mankind est de retour pour une deuxième saison tout aussi captivante que la première. Si la série fait un bond de dix ans dans sa timeline, les enjeux dramatiques ne perdent pas en intensité au passage, bien au contraire. Vivement la troisième saison !

for_all_mankind_saison_2


DE QUOI ÇA PARLE ?

Près de dix ans après les événements de la première saison, la technologie et l'exploration lunaire ont fait un bond en avant, mais une tempête solaire menace les astronautes de Jamestown. Le américains et les soviétiques lancent un programme spatial commun qui ne va pas se dérouler tout à fait comme prévu...

the_mandalorian_saison_2


OVER THE MOON 

Le première chose que je tient à dire concernant cette seconde saison de For All Mankind, c’est qu’elle est largement au niveau de la première, ce qui n’était pas couru d’avance tant la barre était placée haut. Pourtant, que ce soit niveau scénario, interprétation ou mise en scène, cette seconde saison est tout aussi exceptionnelle.

Après s’être amusé dans l’introduction du premier épisode à décrire tout ce qui s’est déroulé autrement dans l’univers de la série par rapport à la réalité durant les dix années qui séparent les deux saisons, uchronie oblige, les scénaristes passent aux choses sérieuses et envoient du lourd. Je n’ai pas décroché une seconde tout au long des dix épisodes, et tout particulièrement dans les trois derniers où la tension est à son comble. Et puis, une série qui se referme sur un morceau de Nirvana – Come As You Are, en l’occurrence – ne peut pas être mauvaise !

For All Mankind, ou comment la course au contenu des différentes plateformes de SVOD donnent naissance à des petits bijoux.

for_all_mankind_saison_2

EN RÉSUMÉ

Cette seconde saison de For All Mankind confirme à la série son statut de meilleure série de la plateforme d’Apple.


A LIRE AUSSI SUR LITTÉRATURE & CULTURE

for_all_mankind_saison_1
breeders_saison_2
sweet_tooth_saison_1