Infiniti – minisérie [décryptage]

13/04/2022


Avec Infiniti, Canal+ offre à ses abonnés une création originale non seulement de qualité, mais également très différente de ce qu’il est coutume de voir sur le petit écran français. Mélangeant habillement le polar et la science-fiction quantique, la série, qui plus est somptueusement filmée, envoûte et enchante, tout en étant un régal pour les yeux.

infiniti


DE QUOI ÇA PARLE ?

L'ISS, la Station Spatiale Internationale, ne répond plus. Son équipage est en perdition. Au même moment, un cadavre décapité et couvert de cire est retrouvé sur un toit au Kazakhstan. L'identification est formelle : il s'agit d'Anthony Kurz, un astronaute américain actuellement en mission dans l'ISS. Anna Zarathi, une spationaute française, écartée du programme spatial, et Isaak Turgun, un flic kazakh désavoué par sa hiérarchie, vont tenter de résoudre cet étrange paradoxe…

infiniti


VERS L’INFINI(TI) ET AU-DELÀ !

Grâce à un casting réussi, à une photographie somptueuse et à une réalisation de qualité, Infiniti brille de mille feux : on en prend plein les yeux, tant lors des scènes se déroulant dans l’espace que dans celles prenant place sur le plancher des vaches. Et si d’aucuns reprocheront à la série son ésotérisme, tant pis pour eux !

infiniti

EN RÉSUMÉ

Avec Infiniti, Canal+ prouve une fois de plus son savoir-faire en matière de série qui décoiffe.


A LIRE AUSSI SUR LITTÉRATURE & CULTURE

ovni(s)_saison_2
paralleles_saison_1
this_is_going_to_hurt_saison_1