Jan Kjærstad – Le Conquérant [critique]

17/12/2021

Jan Kjærstad étant un auteur talentueux mais quasiment inconnu en France, il est on ne peut plus logique de le voir édité dans notre pays par les éditions Monsieur Toussaint Louverture, ce dénicheur de pépites. Car l’auteur Norvégien, avec Le Conquérant, nous offre un grand moment de littérature – un de ces moments où le temps est suspendu et le lecteur en apesanteur.


Jonas Wergeland est une célébrité au pays des fjords. Parti de rien, il a réussi à créer une émission révolutionnaire sur les ­Norvégiens remarquables. Sa propre existence faite de ren­contres, de voyages et de coups de génie, semble déjà extraordinaire. Pourtant aujourd’hui, Jonas est accusé d’avoir brutalement assassiné la femme de sa vie, et alors qu’il attend son procès muré dans le silence, les médias déchaînés tentent sans succès de dresser le portrait définitif du héros déchu. Face aux infinies contra­dictions de son existence, surgit une femme mystérieuse qui va raconter l’histoire tortueuse de Jonas – de sa jeunesse, sombre et parfois cruelle, à son tragique désir de conquête. Or, plus le récit avance, plus les motifs jaillissent, et plus il semble évident qu’à travers ses ­révélations, elle poursuit un dessein bien précis – quatrième de couverture.

LE DIVIN CONQUÉRANT

Je me retrouve un peu sans mots au moment d’évoquer Le Conquérant, tant ce dernier est singulier. En effet, Jan Kjærstad signe un roman à la chronologie décousue mais en même temps très cohérente, un roman qui semble ne rien raconter mais qui est d’une richesse narrative extrême – un roman d’une profondeur abyssale. L’écriture de Jan Kjærstad est envoûtante et le roman regorge de scène prenantes diablement bien écrites.

Et, cerise sur le gâteau, l’objet proposé par Monsieur Toussaint Louverture est, comme bien souvent avec cet éditeur, d’une beauté sans nom.


A LIRE AUSSI SUR LITTÉRATURE & CULTURE

chevreuse
lorsque_le_dernier_arbre
la_possibilité_d_une_ile
le_conquérant
Jan Kjærstad
Le Conquérant
MTL – 03/12/2021
480 pages

À Propos de l'auteur

Depuis ses débuts littéraires en 1980, Jan Kjærstad, théoricien des lettres respecté, s’est distingué comme l’un des auteurs norvégiens les plus populaires, cosmopolites et innovants. Le Séducteur, premier opus de la trilogie Wergeland, paraît en 1993. L’engouement suscité par cette trilogie romanesque est tel qu’elle sera adaptée à la télévision et traduite dans de nombreuses langues. Kjærstad ne cesse de proposer dans un style unique une analyse captivante de la nature humaine.

jan_kjaerstad