Jules Vallès – Le Bachelier [critique]

14/07/2021

Les spécialistes s’accordent à dire que Le Bachelier est la moins forte des œuvres de la trilogie de Jacques Vingtras. Pour ma part, si je n’ai pas encore lu L’Insurgé, je ne trouve pas que Le Bachelier est moins fort que L’Enfant, simplement différent. Mais j’ai pris autant de plaisir à lire l’un et l’autre, et le petit côté roman d’apprentissage de ce second tome ne m’a pas déplu, bien au contraire.


Jacques Vingtras amorce son engagement politique, entravé par ses déboires financiers, familiaux et sentimentaux. Il parle de sa volonté de défendre les pauvres. Il connaît ce qu'est la misère. Lui-même a longtemps été un pauvre, ayant du mal à se trouver un logement, devant travailler ardemment afin de vivre. C'est pourquoi il montre un intérêt pour le républicanisme et une opposition au bonapartisme et Napoléon III. Il tâte d'ailleurs du journalisme et met sa plume au service de ses idéaux.

MÉMOIRES D'UN RÉVOLTÉ II

Dans Le Bachelier, le second volet de sa trilogie semi-autobiographique, Jules Vallès continue de marier fiction et réalité en nous contant les vicissitudes de son alter ego Jacques Vingtras, un alter ego qui tente de survivre et de faire son trou à Paris. Mais voilà, l’apprentissage se révèle difficile pour le jeune homme qui enchaîne les déconvenues.

Tout comme pour L’Enfant, lire Le Bachelier est un réel plaisir grâce au talent de Jules Vallès qui entraîne le lecteur dans le Paris de Napoléon III, aux portes de la révolte qui sera le théâtre de L’Insurgé.


A LIRE AUSSI SUR LITTÉRATURE & CULTURE

l_enfant
le_vieil_homme_et_la_mer
l_insurgé
le_bachelier
Jules Vallès
Le Bachelier
1881
448 pages

À Propos de l'auteur

Jules Vallès est le nom de plume de Jules Vallez, écrivain français né le 11 juin 1832 au Puy-en-Velay.

Il fut également journaliste (il a fondé Le Cri du peuple) et homme politique (il fait partie des élus lors de la Commune de Paris en 1871).

Comdamné à mort, il est contraint de s'éxiler à Londres en 1871, avant de revenir à Paris en 1880, ville où il mourut le 14 février 1885.

jules_vallès