Maria Pourchet – Feu [critique]

27/09/2021

Présent sur la première liste des plus prestigieux prix littéraires (Goncourt, Renaudot, Décembre, Prix de Flore) et unanimement encensé par les critiques de Le Masque et la Plume, il n’en fallait pas plus pour que je décidasse de lire Feu, le sixième livre de Maria Pourchet. Et je dois bien avouer que je ne comprends pas – mais alors pas du tout – les éloges unanimes faites à ce roman qui m’a, sauf à la toute fin, profondément ennuyé.


Laure, professeure d’université, mère de deux filles, et Clément, célibataire, banquier, n’auraient jamais dû se rencontrer. Leur liaison va pourtant être inflammable.


FAIRE LONG FEU

Que dire de Feu ? J’ai toujours beaucoup de mal à écrire une critique quand un roman m’a à ce point déplu. Et c’est encore plus vrai quand j’attendais beaucoup dudit roman, alléché par les éloges dithyrambiques quasi-unanimes à son endroit. Prenons pour exemple celui du Monde des Livres : « Le roman le plus renversant qu’on ait lu en cette rentrée. » Personnellement, j’ai lu beaucoup mieux en cette rentrée et je ne partage pas du tout cet avis, pas plus que je ne partage celui de Jérôme Garcin qui indique n’avoir jamais lu un roman qui parlait aussi singulièrement de l’adultère, ayant déjà lu bien mieux sur le sujet.

Bref, lisez ce roman malgré tout, si tout le monde en dit tant de bien, c’est qu’il doit y avoir une bonne raison – une bonne raison qui m’aura cependant échappée.


A LIRE AUSSI SUR LITTÉRATURE & CULTURE

la_fille_qu_on_appelle
santa_mondega
enfant_de_salaud
feu
Maria Pourchet
Feu
18/08/2021 – Fayard
360 pages

À Propos de l'auteur

Maria Pourchet est une romancière française née le 5 mars 1980 à Épinal, dans les Vosges. Elle est est titulaire d'un doctorat en sciences de l'information et de la communication.

maria_pourchet