Paraíso – saison 1 [décryptage]

17/11/2021


Surfant sur la vague nostalgique qui fait si bien recette actuellement, Paraíso situe son action au début des années 90. Surfant sur les succès récents, Paraíso saupoudre son intrigue d’un zeste de surnaturel. Et si le résultat final est plus qu’honnête, la série espagnole ne se hisse toutefois pas au niveau de celle qui est indubitablement son modèle, l’excellente Strangers Things.

paraiso_saison_1


DE QUOI ÇA PARLE ?

Fin été 1992, sur la côte de la région du Levant en Espagne. Trois jeunes filles âgées de 15 ans disparaissent dans une discothèque sans laisser de trace. Persuadé que la police cherche dans la mauvaise direction, Javi, le jeune frère de l’une d’entres elles, enquête avec ses deux meilleurs amis et la brute du collège. Ensemble, ils découvrent que ceux qui détiennent sa sœur ne sont pas de ce monde…

paraiso_saison_1


AUTOFICTION DÉMENTE

Les moyens. Ce sont une donnée non pas essentielle, mais à tout le moins importante pour la qualité visuelle d’une série, et à plus forte raison lorsque cette dernière verse dans le fantastique. Et si Paraíso n’en manque pas, de moyens, son fantastique reste malgré tout « soft », ne disposant clairement pas des budgets confortables dont jouissent certaines séries américaines. Et cela se voit malheureusement à l’écran où le rendu de certains effets spéciaux s’avère moyen et décevant (cela est notamment flagrant dans la scène où le suspect est immolé par le feu).

Malgré cela, la qualité globale de cette première saison de Paraíso (une deuxième à d’ores et déjà été mise en chantier) est plus qu’honorable et la série se consomme avec un plaisir certain, grâce à une bande-son accrocheuse et à une interprétation honnête des jeunes acteurs espagnols

paraiso_saison_1

EN RÉSUMÉ

On ne boude pas son paisir devant cette première saison de Paraíso.


A LIRE AUSSI SUR LITTÉRATURE & CULTURE

l_amour_flou_saison_1
vtc_saison_1
chapelwaite