Philipp Meyer – American Rust [critique]

27/11/2021

American Rust est la réédition chez Albin Michel, dans une traduction révisée et sous son titre original, de Un arrière-goût de rouille, publié en 2010 aux éditions Denoël. Ce roman de Philipp Meyer – son premier – est le portait d’une Amérique en crise ; un portrait sombre mais très plaisant à lire.


Une petite ville de Pennsylvanie, jadis haut lieu de la sidérurgie, désormais à l’agonie. Isaac, vingt ans, est désormais seul pour s’occuper de son père invalide, sans pour autant renoncer à son rêve d’étudier à Berkeley. Avec l’aide de son meilleur ami Billy, ancienne star de l’équipe de football locale, il se décide à prendre la route, direction la Californie. Mais un mauvais hasard, et le drame qui s’ensuit, va faire voler en éclats leur fragile avenir - quatrième de couverture.

UN ARRIÈRE-GOÛT DE ROUILLE

L’Amérique, je veux l’avoir et je l’aurai, chantait en son temps Joe Dassin. Pourtant, quand on voit le nombre de romans noirs se déroulant dans une Amérique profonde et en crise, c’est à se demander si tout y est si rose. La question est évidemment rhétorique et la réponse connue.

American Rust est de ces romans qui soudent les entrailles du pays de l’oncle Sam avec une prose brute mais délicieuse. Et si l’alternance, parfois dans la même phrase, entre les narrations à la première, seconde et troisième personne du singulier déstabilise dans un premier temps, une fois habitué, American Rust offre toute sa puissance et prend aux tripes. Le lecteur plonge alors dans l’enfer du roman et n’en sortira plus jusqu’à la dernière page.


A LIRE AUSSI SUR LITTÉRATURE & CULTURE

lorsque_le_dernier_arbre
sartoris
six_jours
american_rust
american_rust
Philipp Meyer
American Rust
Albin Michel – 03/11/2021
496 pages

À Propos de l'auteur

Philipp Meyer est reconnu comme l'un des écrivains les plus doués de sa génération. Lauréat du Los Angeles Times Book Prize pour son premier roman, American Rust, il a connu un formidable succès avec son deuxième livre The Son, salué par l'ensemble de la presse américaine comme l'un des cinq meilleurs romans de l'année 2013.

philipp_meyer