Sorj Chalandon – Enfant de salaud [critique]

11/09/2021

Sorj Chalandon occupe le devant de la scène de chaque rentrée littéraire où l'un de ses ouvrages est publié. Donc, à force d'entendre des éloges sur cet auteur une année sur deux (Sorj Chalandon publie un roman tous les deux ans), j'ai décidé cette année de me faire mon propre avis en lisant Enfant de salaud, son dixième roman. Et je dois reconnaître que le talent est en effet au rendez-vous.


En mai 1987, alors que s’ouvre à Lyon le procès du criminel nazi Klaus Barbie, le narrateur, un journaliste qui couvre la procédure, apprend que le dossier judiciaire de son père sommeille aux archives départementales du Nord. Trois ans de la vie d’un « collabo », racontée par les procès-verbaux de police, les interrogatoires de justice, son procès et sa condamnation – extrait quatrième de couverture.


PAPATÉKI

Membre fondateur du journal d'opinion Libération, Sorj Chalandon à couvert pour ce quotidien le procès de Klaus Barbie qui s'est tenu à Lyon en 1987. Les scènes de Enfant de salaud qui se déroulent lors de ce dernier sont donc parfaitement documentées et proches du reportage – je me suis trouvé immergé dans la salle des pas-perdu du palais de justice de Lyon, spectateur d'un procès trop vieux pour que j'en aie des souvenirs d'époque.

Deuxième point fort, complètement subjectif, du roman, c'est qu'il se déroule dans l'ancienne capitale des Gaules, une ville que je connais très bien et que j'adore. N'ayant plus guère l'occasion de m'y rendre, c'est avec un plaisir immense que j'ai arpenté virtuellement ses rues, marchant dans les pas du narrateur.

Enfin, Sorj Chalandon propose à ses lecteurs un récit explorant le passé de son père pendant la Seconde Guerre mondiale fort et incisif. Mêlant L'Histoire de la France à son histoire personnelle, l'auteur né à Tunis expose au grand jour l'une de ses blessures, une blessure tout à la fois profonde et fondatrice qui donne vie à un roman puissant.


A LIRE AUSSI SUR LITTÉRATURE & CULTURE

seule_en_sa_demeure
la_fille_qu_on_appelle
premier_sang
enfant_de_salaud
Sorj Chalandon
Enfant de salaud
18/08/2021 – Grasset
336 pages

À Propos de l'auteur

Après trente-quatre ans à Libération, Sorj Chalandon est aujourd’hui journaliste au Canard enchaîné. Ancien grand reporter, il est l’auteur de dix romans , tous parus chez Grasset.

Le Petit Bonzi (2005), Une promesse (2006, prix Médicis), Mon traître (2008), La Légende de nos pères (2009), Retour à Killybegs (2011, Grand Prix du roman de l’Académie française), Le Quatrième Mur (2013, prix Goncourt des lycéens), Profession du père (2015), Le Jour d’avant (2017), Une joie féroce (2019) et Enfant de salaud (2021).

sorj_chalandon