VTC – minisérie [décryptage]

05/11/2021


Nouvelle création décalée de Canal+, VTC est une série séduisante à bien des égards. Avec ses partis pris stylistiques radicaux, ses unités de temps et de lieu, sa BO envoûtante, la série créé par Julien Bittner (également réalisateur) et Sébastien Droin se démarque du tout-venant en offrant aux téléspectateurs une proposition singulière.

vtc_saison_1


DE QUOI ÇA PARLE ?

Nora, chauffeuse de VTC à Paris, travaille de nuit. Addict aux amphétamines, en situation de totale précarité depuis sa séparation, elle dort dans son véhicule en attendant de réunir assez d’argent pour se loger et obtenir ainsi la garde partagée de sa petite fille. Lorsque, pour dépanner son frère, chauffeur lui aussi, elle accepte de livrer un colis à sa place, elle met les pieds dans un business juteux mais surtout un réseau extrêmement dangereux...

vtc_saison_1


VOYAGE AU BOUT DES ENNUIS

Fidèle au cahier des charges des créations décalées de Canal+, VTC impose un ton et un style. Ce thriller nocturne et nerveux tourné presque intégralement en huis-clos (le véhicule de Golshifteh Farahani, qui porte la série) plonge le téléspectateur dans le milieu interlope de la nuit où la misère sociale conduit irrémédiablement au pire. La réalisation soulignant parfaitement la tension et la BO envoûtante signée Max Guiguet font de VTC un bel exercice de style.

En revanche , je me pose une question : pourquoi une série et pas un film ? En effet, l’unité de temps et la durée totale d’une heure trente environ si prêtait parfaitement…

vtc_saison_1

EN RÉSUMÉ

Si l’on peut se demander pourquoi ne pas avoir fait de VTC un film plutôt qu’une série, on ne boude cependant pas son plaisir devant cette création décalée singulière et fort agréable.


A LIRE AUSSI SUR LITTÉRATURE & CULTURE

braqueurs_saison_1
validé_saison_2
squid_game_saison_1