William Faulkner – Sartoris [critique]

16/11/2021

Comme le conseillait l’auteur lui-même de son vivant, c’est avec Sartoris, son troisième roman, que je débute mon exploration de l’œuvre de William Faulkner, prix Nobel de littérature en 1949 et aujourd’hui considéré comme l’un des plus grands écrivains américains de tous les temps. Un roman qui m’a quelque peu laissé sur ma faim.


Fils de John Sartoris, héros de la guerre de Sécession, Bayard Sartoris est un homme vieillissant en même temps qu’un personnage important de la ville où il habite. Son petit-fils, également prénommé Bayard, revient tout juste de la Première Guerre mondiale, conflit au cours duquel John, son frère jumeau, a été tué. Écrasé par la culpabilité, il multiplie les comportements suicidaires, en particulier au volant de sa voiture.

BAYARD, LE DIABLE ROUGE

Si la plume de Faulkner est un régal pour les yeux, je dois malgré tout avouer que je ne suis jamais complètement rentré dans le récit, n’étant pas parvenu à bien cerner le sujet du roman. Alors oui, Faulkner, dans Sartoris, relate la décadence de l’aristocratie du Mississippi consécutive aux bouleversements sociaux ayant fait suite à la guerre de Sécession, mais j’ai eu l’impression de lire une succession de saynètes plus qu’une histoire à proprement parler. Mais des saynètes drôlement bien écrites et agréables à lire malgré tout, il faut bien l’avouer.


A LIRE AUSSI SUR LITTÉRATURE & CULTURE

la_vieil_homme_et_la_mer
jeu_blanc
l_oiseau_du_bon_dieu
sartoris
William Faulkner
Sartoris
1929
473 pages

À Propos de l'auteur

William Faulkner, né le 25 septembre 1897 à New Albany, dans l'État du Mississippi, et mort le 6 juillet 1962 (à 64 ans) à Byhalia dans le même État, est un romancier et nouvelliste américain. Publié à partir des années 1920, il reçoit le prix Nobel de littérature en 1949, alors qu'il est encore relativement peu connu.

Par la suite, il sera reconnu comme l'un des plus grand auteurs américains de tous les temps.

william_faulkner